Le salon

  • SIFEP : Le Salon International de la finance éthique et participative.

    Attendue avec impatience par une large frange de la population marocaine, la Finance Islamique ou Participative dispose désormais d’un cadre législatif et réglementaire solide qui devrait lui permettre un développement soutenu.
    Un effort de pédagogie et de communication important est toutefois nécessaire auprès du grand public pour accompagner le déploiement des solutions Sharia compliant appelées à constituer la finance de demain.

    En savoir plus

  • SIFEP : Le Salon International de la finance éthique et participative.

    Ayant pour objectif premier de vulgariser et de promouvoir la finance participative au Maroc, le Salon International de la Finance Ethique et Participative « SIFEP 2017 » se veut être le lieu de rencontre d’acteurs nationaux et internationaux de la finance éthique en général et de la finance participative en particulier.

    En savoir plus

SIFEP 2017

SALON INTERNATIONAL DE LA FINANCE ÉTHIQUE & PARTICIPATIVE
Sous l'égide du Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique,
et de la Formation des Cadres & du Ministère de l'Habitat et de la Politique de la Ville.

26 > 27 > 28 Janvier 2017

Parc des Expositions de l’Office des Changes ROUTE D’EL JADIDA - CASABLANCA MAROC

RÉSERVEZ VOTRE STAND

Ils ont dit...

SIFEP 2017 : Acteurs et Partenaires de la Finance Islamique au Maroc

  • « Nous avons mis au point toute une panoplie de produits bancaires qui répondent aux spécificités et règles de la Chariâa ».

    Janvier 2007

    Abdellatif JOUAHRI
    Wali de Bank Al- Maghrib



    « L’entrée en vigueur des banques participatives devrait constituer une initiative première à même de renforcer la position du Maroc au niveau financier ».

    Avril 2013

    Lahcen DAOUDI
    Ministre de l’Ensignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres
  • « Deux mesures devraient êtres prises pour assurer l’avenir du logement à 250 000 DH : extension de la durée du crédit à 40 ans et mise en place par les futures banques islamiques de financements alternatifs en leasing ».

    Novembre 2015

    Mohamed Nabil BENABDALLAH
    Ministre de l’Habitat et de la Politique de la Ville

    « Le Maroc dispose de potentialités pour devenir la capitale Internationale de la Finance
    Islamique ».

    Janvier 2016

    Hamed Hassan MERAH
    Secrétaire Général - The Accounting and Auditing Organization for Islamic Financial Institutions
    ( AAOIFI )
  • « La finance participative ne tardera pas à intégrer le système bancaire marocain ».

    Janvier 2015

    Idriss Azami AL IDRISSI
    Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie et des Finances chargé du budget


    « Les finances participatives islamiques s'avèrent être une solution efficiente à de nombreuses questions économiques ».

    Avril 2013

    Mohamed Najib BOULIF
    Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport
  • « De par son principe, le financement islamique recèle des possibilités de promouvoir la stabilité financière car la particularité de participation aux risques limite le ration d’endettement et car ce financement est adossé à des actifs, ce qui en fait un financement très sécurisé. ».

    Novembre 2015

    Christine LAGARDE
    Directrice Générale du Fond Monétaire International - FMI

    « Lorsque la finance islamique se développe 50% plus vite que la finance traditionnelle et quand les investissements islamiques mondiaux vont croître de 1,3 milliard d’ici 2014, nous voulons être sûrs qu’une grosse proportion de ce nouvel investissement sera fait ici en Grande-Bretagne ».

    Octobre 2013

    David Cameron
    Premier Ministre du Royaume-Uni

  • « Le projet de nouvelle loi bancaire récemment approuvé laisse prévoir que le marché de la finance islamique au Maroc connaïtra une forte croissance à l’avenir ».

    Janvier 2015

    Ahmed Mohamed Ali AL MADANI
    Président de la Banque Islamique de Développement

    « Je pense qu’en termes de finance islamique, le Maroc s’est inscrit dans un processus progressif et prometteur ».

    Février 2015

    Youssef BAGHDADI
    Président du Directoire de DAR ASSAFAA


  • « La banque participative, comme on l’appelle dans les textes au Maroc, a pour but de séparer le religieux du business. C’est une banque qui est basée sur l’éthique ».

    Juillet 2015

    Brahim BENJELLOUN TOUIMI
    Administrateur Directeur Général du Groupe BMCE Bank

    « Notre but est de faire de notre banque participative une référence sur le marché, tant en termes d’authenticité de l’offre qu’elle aura à proposer au public qu’en termes d’innovation. ».

    Avril 2014

    Mohamed BENCHAÂBOUN
    PDG de la Banque Centrale Populaire

  • « Nous avons un partenaire qui est dans le métier depuis de nombreuses années, cela va nous permettre un déploiement assez rapide ».

    Décembre 2015

    Ahmed RAHHOU
    PDG de CIH BANK





    « 40% des exploitations agricoles au Maroc sont des micro-exploitations qui ne répondent pas aux normes de financement bancaires. La nature des besoins de cette population dont l’activité agricole se caractérise par des cycles de production court aux quels la banque classique ne peut pas répondre. ».

    Mai 2013

    Tariq SIJILMASSI
    Président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc


SIFEP : Salon International de la Finance Éthique & Participative - Le 26 > 27 > 28 Janvier 2017

Copyright © 2016 sifep.ma